Conseils Peindre la nature morte


Comme le dit Quang Ho, la composition contribue à 50% dans la réussite d'une nature morte.
Composer :  du latin com­ponere, qui signifie mettre ou poser ensemble. Il est important de prendre le temps de bien composer, comme il est important de trouver un bon point de vue quand on peint un paysage. Pour qu'une nature morte ne soit pas ennuyeuse, chaque association doit être pensée, chaque décision doit relever d'une intention.


Composer, c'est organiser.
>> A lire : ce que pense Ernest Hareux de la composition ! 

Il existe 6 caractéristiques propres à la composition :
- unité : la composition doit former un tout, les éléments doivent paraitre connectés entre eux et non séparés
- balance : composition plus ou moins symétrique ( préférer l’asymétrie, décentrer les objets, division inégale de l'espace (Googler la fameuse règle des tiers) )
- mouvement : sentiment d'un flux, parcours, direction
- rythme : échos, répétition de ligne, forme, couleur ou valeur
- focus : mise en avant d'un centre d'intérêt (structurer avec un élément dominant)
- contraste : balance des ombres et lumières

La forme des éléments apportent des réactions émotionnelles différentes:
- Les courbes apportent un sentiment de grâce
- Les grandes courbes = énergie, mouvement
- Les formes ovales = intégrité
- Les lignes droites = force
- la ligne horizontal = calme, repos, tranquillité
- La verticale = dignité, grandeur
- la diagonale= action, drame
- Contrastes forts = image dramatique, intense
Suggestion d'objets/matériaux à peindre :
Sujets naturels : Fleurs, fruits, légumes, nourriture ... (ail, oignon, citron, poire, œuf ...)
Sujets manufacturés : Livres, vase, pot, bol, soucoupe, cruche, coupelle ...
Matériaux : Porcelaine, terra cotta, verre coloré, faïence, laiton, bronze, argent ...

>> A lire ! Les conseils de Richard Whitney sur la composition !

Au travail !

Conseils en vrac :
  • Varier les espaces entre les éléments (éviter un placement trop ordonné)
  • Préférer un nombre d'éléments impair (le cerveau regroupe plus difficilement)
  • Éviter les tangentes (quand 2 formes se touchent sans se superposer) soit on superpose, soit on espace 2 éléments. La tangente tue l'illusion de profondeur.
  • Varier les objets : taille, forme, couleur, valeur et texture
  • Éclairer la composition avec une seule source de lumière (lumière du nord c'est le top)
  • Réfléchir au fond de la composition (drap, tapisserie, pénombre..) et à la surface sur lequel repose les objets (nappe, bois, etc)
  • Donner à vos objets/arrangement une histoire (tombé d'un sac, à moitié mangé, éparpillé, etc.)
  •  Peindre les objets de tous les jours. Ne pas peindre des natures mortes d'une autre époque, mais peindre son quotidien. Les plus beaux sujets se trouvent devant vous : ce sont ceux que vous connaissez le mieux. Rodin